20 ans de Mare Nostrun Musicae

20 ans de Mare Nostrun Musicae

AGENDA DE JUIN ET JUILLET

 Vendredi 5 juin a 20h30, Église 51• Marie Le Boulou.

STABAT MATER d’Antonin DVORAK

par le CHOEUR SERENATA dirigé par Lionel Berbain.

Soprano: G. Vacher. Alto: A. Emery. Ténor: V. Vidalou.

Basse : F. Guisset. Avec a u piano : Stéphanie Fontanarosa.

En premiere partie,

F. Ragot, violoncelle et S. Fontanarosa, interpretent le Nocturne, Op 19 No 4,

de P. l. Tchaikovsky et le Chant du Ménestrel, Op. 71, d’A. Glazunov.

Entrée 15€: vente sur place 30′ avant l’heure.

Mardi 7 juillet 21h, Vernet les Bains

Église anglicane,

L’ensemble Mare Nostrum Musicae «Cuerdas en el Aire» (François. Ragot au violoncelle et Ambre Vuillermoz a l’accordéon) interprétera des airs d’Albeniz, Saint-Saens, Finzi, De Falla …

 Tarif: 6€, tarif réduit : 5€, gratuit moins de 12 ans.

 Dimanche 26 juillet a 18H,

Prieuré de Serrabona.

Festival «Été 66» du Conseil Départemental 66.

Trio de Basses «Mare Nostrum Musicae».

Divna Delmas, François Ragot et Claude Delmas feront résonner les voutes ancestrales du prieuré de Serrabona avec Scarlati, Haydn, Beethoven, Albeniz, Tchaikovsky. Un concert a ne pas rater dans un lieu et un environnement magiques a découvrir ou a redécouvrir.

Entrée gratuite.

«Concert d’été»

Direction artistique: Marie Suspuglas Andréa

16eme festival de musique et de poésie.

«Les folies d’Espagne «27 et 28 juin, 3, 4, 11 & 12 juillet

 Dimanche 28 juin a 17H,

Église de Pala u del Vidre

Quintette «Mare Nostrum Musicae»

avec Gabriel Bianco et Gabrielle Rubio, guitares.

Oeuvres de L. Boccherini, J. Haydn, F. de Fossa.

 Samedi 4 juillet a 21h, église de Palau del Vidre

Le choeur Madrigalis (direction Maryse Tatangelo) invite

Le Quintette «Mare Nostrum Musicae»

pour interpréter «La Création» de J. HAYDN.

Éblouissante SILVIA PÉREZ CRUZ le 10 mai a l’auditorium Montsalvage de Gérone avec le GIOrquestra.

Concert exceptionnel avec un programme conçu tout spécialement pour cet événement unique cette année en Catalogne: la venue de la chanteuse Sylvia Perez Cruz, soutenue par la Giorquestra en grande formation symphonique. Au programme, six chansons espagnoles anciennes, recueillies et harmonisées par Federico Garcia Lorca, des chansons traditionnelles comme contemporaines -ainsi les Tonades de Feliu Gasull (suite sur des chansons paysannes catalanes) -, les Chansons noires de Xavier Montsalvatge, la Nana dans un arrangement orchestral de Marcel Sabaté …

Les musiciens de Mare Nostrum Musicae, en nombre au sein de cette formation ; nous ont dit tout le plaisir qu’ils avaient eu de travailler, en répétitions comme en concert, avec une personne aussi charmante et talentueuse. Et c’est vrai que Sylvia Perez Cruz RAYONNE ! Au-dela de sa magnifique robe rouge, de sa longue chevelure d’ébene, de son sourire éblouissant, c’est une forme d’ange musicien qui occupe la scéne. Sa voix s’éléve, transforman! chaque texte, chaque partition, en une portée de l’ame, et du coeur, pleine d’émotion, de retenue et d’abandon a la fois. La formation plurielle de la cantatrice, solides études classiques, puis jazz, flamenco, et j’en oublie, a façonné son talent ; sa voix sait se faire chatoyante ou rauque, filet de douceur ou puissance torrentielle, éclatant aussi bien aupres des couleurs du somptueux orchestre de la GIO, que dans l’intimité d’un accompagnement a la seule guitare du compositeur Feliu Gasull. Les critiques espagnols parlent d’un concert absolument exceptionnel, de « pure magie » opérant sur scene (Xavier Castillon), d’un « baume pour les ames qui ont besoin de beauté » (Xavier Paset). « LA » PEREZ CRUZ, acceptant avec simplicité dans l’un des “rappels” la demande subite d’une spectatrice des lointains balcons, a offert une interprétation improvisée et grandiose de la havanera “Vestida de nit “ composée par ses parents -son pere récemment décédé-. Apres avoir hésité, jugeant que l’orchestre ne pourrait l’accompagner sans partitions, elle s’est finalement lancée, avec le soutien d’un contrebassiste, d’un violoniste, puis du pianiste … La sensibilité et l’intelligence de son chant ont mis toute la salle debout, qui, ne la laissant pas terminer seule, luí a offert une ovation sensationnelle de plusieurs minutes! Les prochains concerts de Sylvia Perez Cruz : le 28 juin, seule a la guitare, au Central Park de New York, puis le 3 juillet a Madrid. (Nombreux extraits de ses récitals sur internet; deux enregistrements chez Harmonía Mundi)

Leave a Reply

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos necesarios están marcados *